mardi 13 février 2018

Les Portes du paradis

Auteur : Melissa de la Cruz

Édition : Wiz Albin Michel (site)

Pages : 377

Prix : 13,50 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Londres. Lieu de la confrontation à mort entre sang-bleu et sang-d'argent
Si la bataille est inévitable, les deux camps ignorent ce qui la déclenchera.
Plus que le combat, Theodora craint de se retrouver face à son grand amour et de perdre la guerre. Sans imaginer une seconde que, dans cette lutte sans merci, les deux sont liés...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Attention : risque de spoilers sur les tomes précédents !

Voilà une éternité que cet ultime tome de la saga Les Vampires de Manhattan traîne dans ma bibliothèque. De fait, j'avais un peu peur d'être complètement perdue voire de ne plus apprécier autant cette saga commencé il y a des années. Mais bon, il fallait bien la finir un jour ou l'autre.

Si j'en doutais, c'est finalement avec un immense plaisir que j'ai replongé dans l'univers de cette saga. Utiliser les anges et l'histoire biblique pour expliquer l'existence des vampires me paraît toujours aussi ingénieux, original et intéressant.

Ce dernier tome, à travers des chapitres passés du point de vue de la mère de Théodora, s'attèle à raconter comment Bliss est venue au monde. Forcément, cela fait un moment qu'on se demande comment Lucifer et Allegra ont pu avoir un rejeton ensemble au vu de leurs antécédents...
À côté de ces flashbacks, on suit encore Mimi (toujours aussi géniale !) et Théodora (dont je me fiche comme d'une guigne). Mimi est toujours égale à elle-même, toujours dotée de son sacré caractère et reste mon personnage favori. D'ailleurs, en toute honnêteté, seuls les chapitres flashbacks et ceux concernant Mimi m'ont vraiment accroché. À vrai dire, je crois que je pourrais lire un tome entier rien qu'avec le point de vue de Mimi.

Cela dit, une surprise est venue de Théodora. Elle qui m'agaçait continuellement dans les tomes précédents, je l'ai trouvé ici relativement supportable. Peut-être parce que Jack n'est pas dans les parages... Ce qui l'empêche du coup de jouer les amoureuses tragiques. Toujours est-il que Théodora prend ici les devants, elle est beaucoup plus mûre dans son comportement et ses décisions (le temps passe en même temps !), elle découvre sa famille et - chose ô combien surprenante - ne place pas sa romance avec Jack au-dessus de tout. C'est une décision qui m'a surprise positivement.  En revanche, les fans du couple Jack/Théo risquent d'être déçus puisqu'ils n'apparaissent ensemble qu'à la toute fin (honnêtement, je m'en fous complètement vu que ces deux-là ne m'ont jamais intéressé).
Mimi et Kingsley apparaissent, eux, plus souvent, mais les circonstances n'aidant pas (rappelons que Mimi est forcée de servir Lucifer), ce n'est pas assez à mon goût. Cela dit, je les adore toujours autant ! Aucun n'a l'ascendant sur l'autre, ils forment un duo à la fois explosif et équilibré. Ils sont égaux et c'est le genre de relation qui fait plaisir à voir.
Le personnage d'Oliver me laisse par contre un goût amer. Je ne l'ai plus reconnu et la conclusion le concernant me laisse on ne peut plus perplexe. Je ne comprends pas ce virage à 180 degré de sa part et c'est pour moi une immense déception. Où est passé le jeune homme gentil et loyal ? 

Avant de lire ce dernier tome, j'avais lu le recueil de nouvelle Bloody Valentine qui m'a bien servi pour comprendre Oliver (en partie en tout cas...), mais le plus nécessaire est sans doute de lire le spin-off sur Bliss et les loups. Que je n'ai pas lu. Et j'aurais dû. Certains éléments de l'intrigue côté Bliss restent très flous à mes yeux. Même si l'auteur place quelques rapides explications, on sent tout de suite qu'on a manqué un gros pan de l'histoire. Le point de vue de Bliss m'a donc moins intéressé et je n'ai pas pu m'attacher aux personnages qui l'accompagnaient ni comprendre comment elle est entrée dans leur meute. La lecture de ce spin-off me paraît donc nécessaire avant de commencer ce dernier tome.

L'intrigue tourne en outre pas mal en rond, du côté de Bliss et Théodora en particulier (même si l'auteur maîtrise toujours à la perfection les cliffhangers à chaque chapitre, dur de ne pas lire le suivant à chaque fois...). Un pas en avant et deux pas en arrière pourrait être le credo de ces chapitres. Ça piétine et quand Théodora prend le temps d'aller voir sa famille qu'elle ne connaît pas alors que la guerre est aux portes du monde, j'ai l'impression qu'on se paie ma tête. Ce moment est totalement incongru. On pourrait même croire que l'auteur meuble.
Quant à l'affrontement final que j'attendais fébrilement, c'est un soufflé qui gonfle, qui gonfle et puis pschiiiiiiitt ! Tout se dégonfle pitoyablement. Deux pages ! Une bataille pas du tout décrite, du coup des morts constatées après coup qui ne touchent pas. Je suis très déçue. J'en attendais beaucoup plus. J'ai eu l'impression que l'auteur a un peu esquivé une partie qu'elle ne se sentait peut-être pas d'écrire. Mais comme j'adore la fin de Mimi et Kingsley, tout va bien.

EN BREF :

Un univers toujours aussi intéressant mais une partie de l'intrigue nécessite la lecture du spin-off sur Bliss pour une meilleure compréhension (voire une compréhension tout court). Mimi est toujours aussi géniale et restera parmi mes personnages favoris. En revanche, l'affrontement final est totalement bâclé et si le sort de Mimi et Kingsley (le plus important à mes yeux) me convient parfaitement, certains personnages connaissent des fins décevantes.

JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Un grand merci pour vos petits (ou grands) mots ! =)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...