samedi 30 juillet 2016

Les Hathaway - Tome 5 : L'amour l'après-midi

Auteur : Lisa Kleypas

Édition : J'ai lu (site)

Pages : 376

Prix : 6,90 €

Public : Adulte

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Discrète et authentique, Beatrix Hathaway s'est toujours sentie plus à l'aise dans la nature que dans une salle de danse. Si elle a auparavant participé à la saison londonienne, sa beauté classique n'a pas enflammé les beaux partis de la capitale. Désabusée, la jeune femme s'est persuadée que jamais elle ne rencontrerait l'amour. Pourtant, la plus entêtée des sœurs Hathaway devra-t-elle consentir à épouser une homme ordinaire pour éviter le célibat ?


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Attention : risque de spoilers sur les tomes précédents !

Le tome précédent, sur Leo et Marks avait été pas mal du tout, donc j'attendais de cette suite que ce soit tout aussi bon. Même si j'avais pas mal d'appréhensions, n'ayant pas repéré le prétendant de Beatrix dans les tomes précédents (et pour cause, c'est un tout nouveau personnage ! Dommage...) et Beatrix elle-même n'étant pas un personnage qui a su m'intéresser jusqu'ici.

Ce dernier tome de la saga s'attarde donc cette fois-ci sur la jeune Beatrix, qui a bien grandi. Et malheureusement, ce personnage m'a laissé tout au long de la saga relativement indifférente. Elle était mignonne, ni plus ni moins. Et Christopher, son prétendant, n'a pas eu la la chance d'être introduit précédemment, ce qui est fort dommageable et donne à ce dernier tome un désavantage certain.
Pourtant, j'ai eu la surprise de constater que ce roman commençait plutôt bien. Pour une fois (ou presque), l'attirance entre Christopher et Beatrix ne part pas d'abord d'une attirance physique. Les deux personnages se connaissent de vue et ne s'apprécient guère d'ailleurs. Et c'est au travers d'une correspondance qu'ils apprennent à se connaître, sans que Christopher, parti sur le front, ne sache qu'il s'agit de Beatrix. C'est un véritable concours de circonstance qui va les rapprocher et Beatrix va, à sa plus grande surprise, tomber amoureuse de ce nouveau Christopher qu'elle découvre dans ses lettres, un Christopher meurtri par la guerre et bien plus profond qu'elle ne l'imaginait.
C'est un début adorable. Les sentiments naissent réellement, la profondeur est là. Aucune plainte à émettre pour ce début de roman juste parfait.

Puis Christopher revient de la guerre. Et c'est là que le roman a commencé, petit à petit, à beaucoup moins me plaire. Christopher revient changé, traumatisé. Il a trop vu. Certes, c'est tout à fait compréhensible, mais cela n'excuse et n'excusera jamais des menaces de viol ! J'ai été assez choquée à vrai dire. Qu'on puisse en plus essayer de rendre ces menaces "sexy", "viriles"... Ça ne l'est pas et ne le sera jamais.
J'étais par ailleurs en droit d'attendre que Beatrix, une femme libre et avec du tempérament, se rebiffe, mais que nenni ! Elle se conduit comme un chien réclamant l'attention et l'approbation de son maître à tout prix. Consternant. Elle se laisse faire, joue les infirmières, se laisserait violer pour avoir une conversation avec lui et l'aider psychologiquement (je n'invente rien malheureusement...). Je m'attendais à autre chose de sa part... Christopher n'est pas un animal qu'elle tente de soigner, c'est un être humain qui doit aussi prendre sa part de responsabilité. J'ai trouvé ce couple très déséquilibré.
Sans compter que Christopher, en plus de proférer des menaces de viol, a une vision très traditionaliste du mariage : c'est lui le chef ! Il souhaite même - et y parvient - brider les libertés de Beatrix. Et sur ces deux points, Beatrix est d'accord ! Sérieusement ! Elle accepte tout, tant qu'elle peut avoir Christopher... Je reprend l'image, mais vraiment, un petit chien qui bat de la queue devant son maître (c'est mignon quand c'est un chien).

C'est d'autant plus dommage que l'intrigue changeait des autres tomes. Pour une fois, pas de complot ou de trahison, ni d'enlèvement. Juste l'histoire d'un homme qui essaie de se remettre des atrocités de la guerre.

Heureusement, j'ai apprécié de revoir Leo et Catherine, mon duo préféré de cette saga. Catherine reprend Leo dès qu'il a des propos déplacés sur les femmes (je le soupçonne de le faire exprès...). Voilà qui fait plaisir ! Voilà un couple où l'un ne s'est pas écrasé devant l'autre !
Et on aperçoit un duo de personnages pendant à peine quelques pages mais que j'aurais adoré suivre. Bennett et Audrey n'ont droit en effet qu'à quelques lignes, mais ce fut suffisant pour me faire regretter qu'ils n'aient pas leur histoire...

Bref, je ne termine pas cette saga sur une note positive... Le premier quart du roman est pourtant tout mignon et réussi, mais la suite n'est clairement pas à la hauteur. La relation entre Christopher et Beatrix est extrêmement bancale et les deux personnages m'ont amèrement déçue : Beatrix est étonnamment soumise et Christopher autoritaire à outrance...


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

lundi 25 juillet 2016

C'est lundi ! Que lisez-vous ? [96]


Rendez-vous hebdomadaire initié par Mallou et repris par Galleanne, on y parle de nos lectures passées, actuelles et de celles à venir.


CE QUE J'AI LU LA SEMAINE DERNIÈRE :

J'ai passé un super moment avec ce bouquin ! Il est tombé à pic, un super duo, et pas qu'une romance.



CE QUE JE LIS EN CE MOMENT :

J'ai toujours autant de mal avec le style trop ampoulé et qui complique ce qu'on pourrait parfois dire très simplement... Pour l'instant, c'est comme le tome 1, pas vraiment d'action.



MES PROCHAINES LECTURES :

La Sirène de Kiera Cass (pas moyen de trouver une couverture en VF...)



Bonne semaine et bonne lecture à tous !

mercredi 20 juillet 2016

Les Hathaway - Tome 4 : Matin de noces

Auteur : Lisa Kleypas

Édition : J'ai lu (site)

Pages : 377

Prix : 6,90 €

Public : Adulte

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Leo devenu vicomte, les Hathaway ont engagé une gouvernante afin d'inculquer à ses sœurs les règles de la bienséance. C'est ainsi que Catherine Marks est entrée dans la famille. On aurait pu croire qu'elle adopterait une attitude humble et réservée, eh bien pas du tout ! Marks, comme l'appelle Leo, est une forte tête qui n'hésite pas à lui rabattre son caquet. Elle ne ressemble en rien aux autres domestiques et, d'ailleurs, nul ne connaît son passé. Agacé, intrigué puis séduit, Leo décide d'en apprendre un peu plus sur cette jolie frondeuse...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Attention : risque de spoilers sur les tomes précédents !

Depuis le tome 2, j'attendais avec grande impatience de pouvoir lire ce tome précis. Tout simplement parce que les deux tomes précédents ont introduit le duo concerné (à savoir Leo et Marks) et ces deux-là sont tout feu tout flamme. On les a vu se chamailler et s'envoyer des piques en permanence. Autant vous dire que j'avais hâte de voir ce que ça allait donner !

Comme je le disais, Catherine Marks a été introduite dans le tome 2 et on connaît déjà bien Leo depuis le début, ce qui est une vraie chance pour le lecteur, surtout ceux qui, comme moi, détestent les romance trop vite amenées. On a assisté à leurs chamailleries, on les a vu s'envoyer paître et s'intriguer l'un l'autre mine de rien depuis deux tomes déjà. C'est ce qui fait de ce tome 4 le roman de la saga le plus abouti et le plus profond, selon moi.

J'ai adoré le côté têtu et franc de Catherine. Elle est d'une détermination sans faille ! Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, et surtout pas par Leo, tout vicomte qu'il soit. Son passé est compliqué et on la sent, sous cette couche de caractère, encore très fragilisée par une enfance difficile. Elle reste tout de même une battante, mais ses faiblesses, ses peurs, sont bel et bien là, et c'est totalement normal et compréhensible.

Leo, quant à lui, est un passionné, tant et si bien qu'il a ses hauts et ses bas, tout deux extrêmes. On a pu le constater précédemment. J'ai aimé voir à quel point il était passionné par l'architecture et l'auteur appuie bien sur ce fait. C'est agréable de voir un personnage qui existe au-delà de la romance ! Et j'ai grandement apprécié sa fibre relativement féministe (certaines répliques font plaisir !). Et puis j'ai adoré son côté taquin, espiègle, son intelligence, sa légèreté (le fait qu'il est capable de se moquer de lui-même est tellement important !).

Et ce sont ces deux fortes personnalités, qu'on avait déjà bien entraperçu avant, qui se rencontrent, se percutent littéralement et créent une romance énergique, amusante et intense. Je n'ai pas trouvé que l'un avait le dessus sur l'autre, et j'en suis ravie, ça donne un duo très équilibré. Et même si les scènes osées m'ennuient toujours un peu, c'est toujours moins que celles des tomes précédents.
Vu les caractères très affirmés de ces deux-là, et vu que j'adorais déjà leurs prises de bec précédemment, j'en attendais beaucoup. Et j'ai été plutôt satisfaite. Ils continuent à se tenir tête, à se découvrir et ont quelques surprises compte tenu de leurs a-priori respectifs. 

L'intrigue repose - bien évidemment - sur le couple Leo/Marks, mais aussi et surtout sur le passé de Catherine, qui intrigue Leo au plus haut point. Dommage que cela finisse sur une scène qui m'a paru assez copié-collé des tomes d'avant.
On garde toujours un œil sur les personnages des tomes un, deux et trois, surtout sur Poppy et Harry. Ce qui est bien normal au vu du statut de Harry par rapport à Catherine. J'ai d'ailleurs bien apprécié que l'auteur s'attarde sur ce lien fraternel qu'ils tentent de construire maladroitement, essayant de rattraper le temps perdu.
Et puis j'ajoute une mention au petit furet Dodger, qui est totalement adorable !

En résumé, voilà une suite qui met en avant un couple bien amené, construit et composé de deux personnages à fort tempérament, ce qui donne des étincelles. C'est un duo et des personnages qui ont pu profiter d'avoir été introduit bien en amont pour paraître réalistes et encore plus creusés. Clairement le meilleur tome !


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

lundi 18 juillet 2016

C'est lundi ! Que lisez-vous ? [95]


Rendez-vous hebdomadaire initié par Mallou et repris par Galleanne, on y parle de nos lectures passées, actuelles et de celles à venir.


CE QUE J'AI LU LA SEMAINE DERNIÈRE :

Un univers de folie, mais très complexe et surtout, je n'ai pas accroché aux deux personnages qui accompagnent l'héroïne (et ce triangle amoureux... argh !).



CE QUE JE LIS EN CE MOMENT :

Après Zodiaque qui ne m'a pas emballé des masses, après avoir abandonné l'idée de lire le premier tome de Le Coeur de Gemme (que j'ai essayé de feuilleter, mais qui ne me branchait plus du tout) et avoir commencé et rapidement abandonné Dis-moi que tu m'aimes (parce que j'ai lu la fin qui ne me plaisait pas du tout !), je suis enfin tombée sur un roman auquel j'accroche. Enfin ! Ça fait plaisir !
Deux vies compliquées, deux caractères qui se confrontent, pour l'instant je me régale :).



MES PROCHAINES LECTURES :

La Sirène de Kiera Cass (pas de couverture VF disponible pour l'instant, même si c'est la même que la VO) que ma sœur va devoir me ramener de chez mes parents, ça ne devrait pas prendre trop de temps ^^. Et celui-ci :



Bonne semaine et bonne lecture à tous !

mercredi 13 juillet 2016

Havrefer - Tome 1 : Le Héraut de la tempête

Auteur : Richard Ford

Édition : Bragelonne (site)

Pages : 473

Prix : 22 €

Public : Adulte

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Capitale portuaire des États libres, Havrefer était jadis un symbole de puissance. Mais le roi est parti en guerre et la ville pourrit de l’intérieur. Profitant de la fragilité du pouvoir, le seigneur de guerre Amon Tugha approche. Son héraut s’est infiltré dans la cité pour recruter une pègre redoutable, tandis qu’un mystérieux sorcier terrorise la population en commettant d’atroces sacrifices.
Alors que l’ombre du chaos se profile, un groupe inattendu se forme : un mercenaire, une jeune mendiante, un apprenti magicien, une princesse et un assassin vont s’allier ou s’affronter au sein des murs de la cité… sans savoir encore que chacun d’eux a un rôle-clé à jouer dans le destin de Havrefer, qui s’annonce sanglant.


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Une envie de fantasy, d'une équipe de personnages différents et bien développés, voilà ce qui m'a poussé à acquérir ce roman. Même si j'avoue la crainte que, vu que l'auteur est un homme, les personnages féminins soient en minorité et clichés (même si les femmes en sont tout aussi capables...). Heureusement, le début m'a immédiatement prouvé le contraire.

En commençant la lecture, on se rend vite compte qu'un personnage est introduit par chapitre, et c'est donc au bout d'une centaine de pages que l'on connaît enfin tous les personnages principaux. Ce qui est quand même vachement long, il faut l'avouer... Fort heureusement, vu la qualité et la largeur du casting, on sent un énorme potentiel.
J'ai aussi été marqué, au début,  par le langage très vulgaire de la grande majorité des personnages. Mais au final, il me paraît crédible. Les protagonistes prennent littéralement vie et ce langage leur correspond et contribue à ce côté vivant et sans langue de bois.

Pour tout vous dire, j'ai tellement adoré ce premier tome que je ne sais pas par où commencer. Mais je commencerai par les personnages que l'on suit : nos héros. Des héros justement bien loin d'être des super-héros. Ils sont pétris de faiblesses, de défauts. En somme, ils sont imparfaitement humains. Et au fur et à mesure, on les voit évoluer par la force des évènements et au gré de leurs rencontres, on les voit ouvrir les yeux sur eux-mêmes. Aucun personnage ne fait du sur-place (sauf peut-être Loque, et c'est une des raisons pour lesquelles je n'ai pas vraiment accroché à cette jeune fille...).

Et ce que j'attendais avec le plus d'impatience surtout, au vu du casting on ne peut plus alléchant, était la rencontre entre tous ces personnages. Et j'ai attendu... Longtemps. Tant et si bien que je me suis finalement prise au jeu et ait commencé à apprécier individuellement les chemins qu'empruntent tous ces héros. Des chemins qui parfois se croisent, se suivent. Et j'en ai retiré un énorme avantage : rien ne paraît forcé par l'auteur. Du coup, oui, pour que des personnages se rencontrent, ça prend du temps. Un temps qu'on peut prendre à apprécier les personnages d'abord individuellement, ce qui nous fait encore plus savourer les rencontres quand elles ont lieu, et les relations qui se nouent parfois entre deux personnalités très différentes. Des relations sur lesquelles on aurait pas parié un kopeck se forment et on s'y attache.

Cependant, j'ai eu un manque d'intérêt envers Loque et Waylan. Je regrette leurs intrigues trop à part du reste des personnages et qui contribuent au fait que je les ai trouvé moins attachants que les autres. Loque, surtout, ne m'a pas plu des masses, du début à la fin.
En revanche, dans le dernier tiers du livre, j'ai été surprise de m'apercevoir que je commençais à m'attacher à Waylan et à sa maîtresse (totalement détestable la majorité du roman) et à la relation maître/élève qui se développe et qui devient très touchante. Pourtant, je n'aurais certainement pas parié dessus !

Si l'intrigue de ce premier tome se déroule entièrement à Havrefer (en même temps, quand on a lu le titre, on sait à quoi s'attendre !), je peux vous garantir qu'à aucun moment on ne se sent coincé dans un univers étriqué. Tout simplement car, dans un premier temps, la ville est énorme et la plus importante du royaume, et ensuite, car Havrefer demeure dépendante d'évènements extérieurs et de ce fait, on est au courant de ce qui se déroule dans le reste du royaume.
Les enjeux sont gigantesques et l'auteur ne nous épargne rien. La ville n'a rien d'idéalisée, elle est sombre, dure, dirigée par une guilde qui a pris le pouvoir à la méthode souterraine. Et chaque habitant doit faire son trou à sa façon pour survivre. Surtout les personnages principaux !

Bref, je veux la suite immédiatement ! Les évènements de ce premier tome sont cruciaux et annoncent le pire comme le meilleur pour la suite. Et j'ai tellement hâte d'assister aux relations qui promettent de se tisser entre certains personnages !


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d"une trilogie.
  • Le tome 2 La Couronne brisée et le tome 3 Le Seigneur des cendres sont déjà parus en VF chez Bragelonne.
  • Une nouvelle liée à cette trilogie The Halfwyrd’s Burden a été publiée dans un magazine et est disponible en version audio gratuitement ici (en VO uniquement).

lundi 11 juillet 2016

C'est lundi ! Que lisez-vous ? [94]


Rendez-vous hebdomadaire initié par Mallou et repris par Galleanne, on y parle de nos lectures passées, actuelles et de celles à venir.


CE QUE J'AI LU LA SEMAINE DERNIÈRE :

J'ai terminé la saga Les Hathaway, ça c'est fait ! Le tome 4 est mon tome favori, mais alors le tome 5 m'a fait déchanter, dommage :/



CE QUE JE LIS EN CE MOMENT :

Pour l'instant, c'est très compliqué. L'univers de pure science-fiction regorge de termes nouveaux, j'ai dû mal à comprendre tout cela pour l'instant, si ce n'est que l'univers est très imaginatif et travaillé.



MES PROCHAINES LECTURES :

On ne change pas une équipe qui gagne :p



Bonne semaine et bonne lecture à tous !

samedi 9 juillet 2016

Noblesse oblige - Tome 1 : Le Duc mis à nu

Auteur : Sally MacKenzie

Édition : Milady (site)

Pages : 338

Prix : 7,60 €

Public : Adulte

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

La chance ne sourit décidément pas à miss Sarah Hamilton, fraîchement débarquée de Philadelphie. Pour obéir aux dernières volontés de son père, elle se rend en Angleterre chez son oncle, le comte de Westbrooke, mais des marins maladroits font tomber sa malle dans le port de Liverpool. Démunie et un peu perdue, Sarah se voit réserver un accueil pour le moins étrange dans l’auberge où elle compte passer la nuit. À son réveil : stupeur ! Un homme nu partage son lit ! La voici compromise, et mêlée aux dangereuses affaires de famille du séduisant duc d’Alvord…


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Premier tome d'une saga acheté il y a un petit moment déjà, par envie de m'essayer au genre de la romance historique, genre qui me botte bien. Et puis aussi, et surtout, parce que le titre et la couverture annonçait une petit roman drôle et sans prétention (et si en plus c'est une romance historique bien menée, c'est tout bénef').

Tour d'abord, du côté du personnage féminin (uniquement), la romance démarre moins vite que je ne le craignais. En revanche, concernant le personnage masculin, encore une fois, il tombe bien vite sous le charme... Un vrai cœur d'artichaut. Dommage, j'aime bien quand les deux personnages principaux se cherchent personnellement... Et là, seule l'héroïne reste réfléchie et ne tombe pas sous le charme d'un coup de baguette magique.
J'avais aussi un peu peur d'avoir encore affaire au cliché du libertin qui initie la pucelle, mais j'ai été en fait très agréablement surprise de ce côté-là (et en plus il est blond, ça fait du bien un peu de changement au milieu de tous ces "Beaux Bruns Ténébreux®" par centaine...). On sort donc un peu des sentiers battus, même si le personnage féminin reste très naïf (cela dit, vu son éducation et l'époque, cela peut se comprendre).

Cependant la romance est bien trop portée sur le physique à mon goût... C'est bien simple, quand l'un pense à l'autre, il n'y a que le physique qui compte, qui les attire chez l'autre. Cela rend la romance bien superficielle, sans aucune profondeur. Les deux concernés ne me donnent pas l'impression de se connaître vraiment avant de se passer la bague au doigt. Une romance qui est surtout basée sur une entente au lit...
En revanche, par rapport à l'autre saga du même genre que j'ai lu, j'ai été soulagée de ne pas avoir une profusion de scènes de sexe (tant mieux !). Malgré que la romance reste très physique, ils prennent leur temps et cela fait efficacement monter la tension.

Au-delà des deux héros, l'auteur a su mettre en place une galerie de personnages secondaires très sympathiques et attachants (l'entourage du Duc surtout !). Ils ajoutent une touche d'humour bienvenue et donnent envie de lire les futurs romans pour continuer à les suivre (certains d'entre eux devenant personnages principaux dans les tomes suivants).

La trame de fond est quant à elle relativement sombre et glauque. Je ne m'y attendais pas ! Et les derniers évènements se révèlent même assez durs (j'ai même l'impression que le couple passe bien vite au-dessus de tout ça...).

Bref, ce fût une romance un peu trop superficielle et facile (moins du côté de l'héroïne heureusement) mais avec des personnages secondaires attachants qui donne envie de lire la suite et un héros qui sort un peu du cliché habituel du libertin débauché.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une saga de 7 tomes et 2 nouvelles.
  • Le tome 2 Le Marquis mis à nu, le tome 3 Le Comte mis à nu, le tome 4 Le Gentleman mis à nu, le tome 5 Le Baron mis à nu, le tome 6 Le Vicomte mis à nu et le tome 7 Le Roi mis à nu sont tous déjà parus en VF chez Milady (en édition simple ou "2 livres en un").
  • La nouvelle se situant entre le tome 2 et 3 Le Seigneur mis à nu et la nouvelle se situant entre le tome 6 et 7 Le Prince mis à nu sont toutes deux parus en VF chez Milady mais uniquement dans l'édition "2 livres en un" du dernier tome.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...